Designoscope

décortiquer le quotidien


Cité des sciences et de l'industrie, 2 mars 2017

1212

Contexte
Résidence Muséocamp, Carrefour numérique²

Enjeux
Travailler la question de l’intelligibilité du design et expérimenter une méthode d’exposition au design

Concept
Produire des objets intermédiaires autour du vélo en libre-service

Méthodes / Outils
Workshop

Champs
Gestion de projet, design graphique, animation d'atelier

Membres de l'équipe
Chloé, Dorian, Laura, Maud

L'atelier Designoscope

Dans le cadre de la résidence Muséocamp proposée par le Carrefour numérique² de la Cité des sciences et de l’industrie, le collectif pointhuit a proposé Designoscope, un atelier d’une journée avec des publics de la Cité. Cette résidence avait pour but de dépasser l’approche statique et fonctionelle de la muséographie dédiée au design pour aller vers des modèles organiques de participation et de collaboration.

Dépasser le musée

L’atelier partait du constat que pour comprendre le design, il faut parvenir à un état de réflexion comparable à celui du designer. S’appuyant sur le schéma de pointhuit où la pratique du design gravite autour de contextes, acteurs et valeurs spécifiques, cet état de pensée témoigne du travail de mises en relations entre ces trois pôles que le designer réalise. De ces relations, le designer va tirer ce qui lui semble le plus pertinent en termes d’inspirations et/ou d’idées, etc. pour les matérialiser dans des « objets ».

Des objets intermédiaires réflexifs

Pour comprendre le design, il faut produire de la réflexion sur le monde (le quotidien) et ses possibilités. Or, il semble aujourd’hui que les manières dont le design se fait comprendre vont à l’encontre de cette démarche. Magazines, showroom, musées, les principaux vecteurs de diffusion du design engagent des conflits d’interprétations. Le format exposition semble toutefois être celui où le design a plus de possibilités de s’exprimer sans pour autant apporter de contenu univoque et normatif.

Designoscope, permet donc d’expérimenter les conditions d’une exposition au design (comme on pourrait s’exposer au soleil). La création d’objet intermédiaire de façon collective est une de ces conditions.

L’objectif était de donc de créer des objets intermédiaires qui expriment les réflexions que les participants produisent autour d’un objet en particulier : le vélo en libre-service. Pourquoi ? Témoignant d’une nouvelle forme de mobilité urbaine, le vélo en free floating nous semblait être porteur d’une charge réflexive importante. Entre le produit, le service et l’espace, ce type de vélo est propice à l’échange et au débat.

Déroulé

Par l’intermédiaire d’un dispositif d’échanges et d’émergence d’idées appelé la « Bulloterie », il s’agissait pour les participants de produire 4 champs de réflexions suffisamment distincts pour permettre la production d’un objet intermédiaire par réflexion.

Par groupe et accompagné d’un designer de pointhuit, chacun s’est ensuite lancé dans la fabrication de l’objet : un objet qui pose des questions plutôt que de répondre à une solution. Scénette, jeu dystopique, tutoriel, les productions ont donné lieu à de nombreuses formes qui témoignait, chacune, des enjeux soulevés par le vélo en libre-service.

L’essentiel de l’atelier est bien ce qui s’est passé : l’exposition au design s’est réalisée dans ces moments de conception et de fabrication. Les objets intermédiaires ressortis n’ont ainsi de valeurs qu’au sein de cet espace-temps.

Et après ?

Dédié à la fois à des non designers et designers, Designoscope était une première expérimentation qui doit être suivi d’une seconde édition qui doit prendre en compte d’autres facteurs d’amélioration. Une meilleure préparation des participants aux enjeux de l’atelier (notamment dans la communication de l’atelier) permettra notamment de naturellement amener un public prêt et préparé. Penser une version mini de l’atelier pourrait également offrir des points de contacts rapides mais efficaces sur la démarche. Enfin, l’existence d’une telle démarche au sein d’autres contextes notamment organisationnelles pourrait s’avérer intéressant.